EXTRAIT: « La Pharmacienne », d’Esparbec

 

« Bébé accepte d’être « gentille » avec son beau-père »

« Mais ce soir, pour Bébé, il n’était pas question de jouer à « dodo vicieux » avec son frère! D’une part, il y avait l’invité de la dernière heure, « Ernest le taulard », et surtout, oh, surtout il y avait ce salaud de Beau-P’ à qui elle devrait fermer les lèvres autrement que par supplications. Elle remarque comme une question impérieuse dans ses yeux lorsqu’elle se dirigeait vers la porte. Pour qu’il soit bien certain qu’elle aillait revenir, elle répéta donc d’une voix implorante, qui ne laissa pas d’étonner un peu sa mère:

-J’reviens tout d’suite, hein? Tout de suite… J’vais juste faire pipi.

-Elle est bizarre, ce soir, dit Mme Desjardins dès que sa fille fut sortie. Qu’est-ce qu’elle a? C’est pourtant pas la date de ses règles!

Beau-P’ haussa les épaules. Comme à ce moment Ernest et Bertrand rappliquaient, la réparation du lavabo menée à bien, leur arrivée le dispensa de répondre.

Dans sa chambre, Bébé se regardait dans la glace. Elle se parlait à elle-même, à voix basse.

-Tu vas le faire? Il faut que tu le fasses, disait-elle à la fille aux joues rouges qui lui faisait face. Sinon ce salaud lui dira tout. Oh, je le déteste ce sale type! J’ai jamais détesté personne autant que lui! Mais faut qu’j’le fasse; j’ai pas le choix!  »

 

Extrait de La Pharmacienne

Esperbac

Publié aux éditions La Musardine

Laisser un commentaire