CÉCILE SURGÉ

Bac L, Hypokhâgne, Khâgne, Licence de Lettres… un parcours qui signifie bien mon amour pour la littérature ! Lire m’a permis de me chercher, créer mon identité, forger mon esprit. J’ai eu une révélation en lisant Antigone de Jean Anouilh, alors que j’étais adolescente : «Moi, je veux tout, tout de suite, – et que ce soit entier, – ou alors je refuse !». Mais c’est moi, ça ! Sans comparer son héroïsme à ma personnalité, il est possible que je m’identifie à elle du fait de son exigence, de son désir d’assumer sa personnalité, d’être une femme forte. Antigone m’a fait grandir. Comme bien d’autres œuvres littéraires dans lesquels je me suis retrouvée.

D’une manière générale, je me suis servie du théâtre dans cette fameuse quête de soi -même qui nous anime étant adolescent. Jouer, être spectatrice, l’étudier, y travailler : j’ai exploré le théâtre sous toutes ses facettes. Parce que je suis convaincue que le théâtre favorise l’introspection, l’ouverture aux autres et au monde, je voudrais produire et promouvoir des œuvres du spectacle vivant. Eh oui, la littérature et le théâtre, c’est la vie !

Laisser un commentaire