Je suis une femme, et je t’em*****.

 

Oh oui Pénélope, fais-nous rêver ! Vous connaissez sans doute Pénélope Bagieu, auteure et dessinatrice. En partenariat avec le quotidien Le Monde, elle nous livre la vie de nombreuses femmes d’influence qui ont marqué l’histoire.

Il n’y a pas que le corps des femmes qui attirent les regards, mais aussi leurs exploits. Non, les femmes ne sont plus derrière les fourneaux, elles ne font plus le ménage, elle ne gardent plus les gosses du matin au soir. Sur le papier, la femme est l’égale de l’homme. Dans les mentalités, dans les moeurs, dans les religions, nous sommes critiquées ouvertement.

© Gallimard

Pourquoi ? Nous avons pourtant inventé le Wi-Fi, le journalisme d’investigation, nous avons crié nos droits dans la rue pour l’avortement, nous avons permis la première vaginoplastie ou encore, su nous imposer dans absolument tous les métiers artistiques. C’est pourquoi Pénélope Bagieu nous apprend, ou plutôt nous rappelle que nous pouvons exercer n’importe quel métier et avoir une vie que nous chérissons réellement. Dans la bande dessinée « Les Culottées », cette auteure raconte l’histoire de plusieurs femmes qui ont marqué l’histoire, quelle que soit leur couleur de peau, quel que soit leur milieu et quel que soit le pays auquel elles appartiennent (et en passant, quelle que soit leur orientation sexuelle).

Des « nouvelles » qui font du bien
Chaque page contient une histoire. Généralement, nous ne connaissons absolument pas les femmes de ce livre. « Ce n’est pas normal ! » nous dit Pénélope Bagieu sur la scène de Quotidien. L’auteure souhaite rappeler l’existence (ponctuée de désespoir et de difficultés) de ces héroïnes totalement badass. Prenons l’exemple de Mae Jemison : elle fut la première femme astronaute noire du monde. L’étudie-t-on à l’école ? Connaissons nous son nom ? Sacrebleu, non !

Pénélope Bagieu souhaite donc raconte leurs histoires de manière drôle et agréable, sans pour autant  faire l’apologie du féminisme. Ce livre va aussi bien aux hommes, qu’aux femmes. A lire!

 

 

 

Laisser un commentaire