CAROLINE KNECHT

Pourtant titulaire d’un bac ES, j’ai toujours adoré la littérature. Qu’elle soit romanesque, classique, contemporaine ou complètement décalée, je ne m’en lasse jamais ! Tout type d’art m’inspire, car c’est un peu comme si l’Homme se mettait à poil. Le théâtre est mon domaine favori. Je ne connais pas forcément beaucoup d’auteur, malgré les plus connus, mais j’ai eu la chance d’être dans la peau de Nina, une jeune actrice russe vouée à l’échec dans La Mouette, de Tchekhov.  Ce rôle m’a conforté dans l’idée que l’art faisait partie de ma vie, car quand on travaille pour quelque chose de brut et de beau, on ne peut qu’être productif.

Comme j’ai effectué un an de journalisme, je suis également à l’aise avec l’écriture, les mots, les enquêtes… Superflu me permet d’exercer mes deux passions, et de m’épanouir. Je parle d’événements, je partage des informations, j’essaie de faire le lien entre Superflu et la communauté actuelle, je dois absolument trouver de nouvelles techniques afin de promouvoir  le magazine… C’est un challenge assez agréable, qui peut m’apporter de la justesse en matière littéraire.

Laisser un commentaire