5 restos parisiens incontournables pour dîner littéraire

Qui n’a jamais rêvé de casser la croûte avec Marcel Proust ? De se prendre un petit coup de rouge avec Simone de Beauvoir ? De refaire le monde autour d’un plat du jour avec Ernest Hemingway ?
L’équipe Superflu est capable de faire de très grandes choses, mais hélas, elle ne peut pas vous promettre un tête à tête avec les grandes, et malheureusement défuntes figures de la littérature. Mais qu’à cela ne tienne ; pas besoin d’aller au Père-Lachaise pour célébrer vos auteurs préférés du siècle passé. À défaut de vous les ramener en chair et en os, on vous livre cinq adresses qu’ils fréquentaient régulièrement, et où ils vous auraient volontiers emmené souper.

1. À table avec les Montparnos : La Closerie des Lilas
Elle a témoigné de l’amitié entre Zola et Cézanne, du spleen légendaire de Baudelaire, des récits incroyables d’Hemingway s’en revenant de ses aventures guerrières et des conversations existentialistes de bien d’autres grands noms du genre ; ce qui est sûr, c’est que la Closerie résiste vaillamment au temps. Entre son piano-bar à l’ambiance feutrée et sa terrasse tranquille, l’endroit est une véritable machine à remonter le temps.

lacloseriedeslilas

2. Les Lumières au Procope

C’est l’un des plus anciens cafés-restaurants de Paris, fondé en 1689 et qui depuis n’a – presque – pas pris une ride, bien qu’il ait survécu aux plus grands événements de l’Histoire nationale et notamment à la Révolution française. Il y en a pour tous les goûts, puisqu’il était le siège de Voltaire et de Rousseau, de Montesquieu et de Marat, puis de George Sand et de Musset.

3. Sortie chic au Lipp
À la brasserie Lipp, on est accueilli par des serveurs à l’humour caustique dont la contenance n’a probablement pas changé depuis l’époque où ils célébraient le triomphal retour de Saint-Exupéry du désert de Libye, ou les prix reçus par André Malraux et Albert Camus. Et aujourd’hui encore, le Tout-Paris se bouscule pour les profiteroles de la brasserie. Vous vous y ferez, à la vie de V.I.P.

brasserie_lipp

4. Mettez-vous à l’Escargot Montorgueil
C’est une bonne occasion de goûter la spécialité nationale à coquille qui fait notre renommée dans le reste du monde… Quand on sait que la carte alléchante de l’Escargot Montorgueil a fait vibrer les papilles de Sacha Guitry, Sarah Bernhardt, Marcel Proust ou encore Charlie Chaplin, c’est un plaisir de se laisser aller à la tentation.

lescargot_montorgueil_paris_2008

5. L’incontournable terrasse des Deux Magots
Si l’on y trouve plus de touristes à la recherche du « café culture » qu’autrefois, les Deux Magots n’en reste pas moins une institution dont l’histoire littéraire est bien remplie. Poètes maudits, surréalistes, existentialistes et autres joyeux gaillards se réunissaient régulièrement autour de ses tables pour parler politique et philosophie. Un must pour les admirateurs de Verlaine, Rimbaud, Prévert ou Aragon.

8188876347_0d92524975_b

 

Laisser un commentaire